L’art subtil d’écrire un courriel

L’art subtil d’écrire un courriel
April 26, 2018 Anne-Marie Caron
Art_Courriel-BLOG_canide

L’art subtil d’écrire un courriel

J’avais cette discussion avec mes parents pendant un souper et encore dans une soirée avec des collègues récemment : connaissez-vous l’impact ne serait-ce que d’un seul point mis à la mauvaise place dans un courriel? À une époque où les courriels sont aussi fréquents que les textos, et plus encore qu’un coup de téléphone, il est impératif de revoir l’art subtil d’écrire un courriel. Une base essentielle à une bonne et saine communication.

Avec un point à la bonne place, un vocabulaire simple et des phrases complètes et sans fautes, vous avez plus de chance de vous faire comprendre, et surtout, de convaincre (sans vous imposer).

Sur cette question, la ponctuation est impérative.

NOM VIRGULE

Nous avons tous déjà eu un boss, un collègue ou un client qui nous a interpelés dans un courriel du type : « Anne-Marie, le rapport… »

L’énonciation d’un prénom suivi directement d’une virgule en début de courriel a le potentiel de créer une connexion forte avec la personne interpelée. Pour la personne qui l’emploie, cela peut montrer qu’il estime que son interlocuteur, et lui-même, peuvent se parler franchement.

Ceci dit, celui qui reçoit cette formulation risque fortement de percevoir de la part de l’émetteur une tentative d’affirmer son autorité. Tout dépendant de l’organisation dans laquelle vous êtes, en 2018, les relations de pouvoir imposées peuvent être très mal perçues. Soyez prudents!

LES POINTS

Soyons honnêtes, évitez à tout prix d’utiliser les points de suspension. Vous risquez de donner l’impression que vous n’êtes pas certain de vous. De plus, pour celui qui vous lira, cela peut être interprété comme si vous n’osiez pas dire les vraies choses. Bonjour les questionnements inutiles et l’anxiété !

Et que dire du « merci » suivi d’un point en fin de courriel. Est-ce moi où cela sonne passif agressif de lire un simple « Merci. » à la fin d’un courriel?

« Simon, peux-tu réviser le document et t’assurer de n’y laisser aucune faute?

Merci. »

Personnellement, je préfère terminer par une virgule et la signature. C’est d’ailleurs ce que recommande la Banque de dépannage linguistique du Québec. C’est beaucoup plus ouvert, et moins catégorique. Les gens pourront dénoter une ouverture et se sentiront beaucoup plus confiants et positifs sur votre humeur de l’autre bout du clavier. C’est subtil, mais ça peut faire la différence sur la perception que vous souhaitez créer.

UNE INTERROGATION

Ma ponctuation préférée : le point d’interrogation. Lorsque c’est possible, ajoutez-le à vos courriels comme une ouverture au dialogue. « Qu’en penses-tu? », « Seras-tu des nôtres? », « Quand penses-tu être en mesure de livrer ces éléments? ».

Vous risquez d’obtenir un retour plus rapide avec un appel à l’action parce que votre interlocuteur sait exactement ce que vous attendez de lui par ce courriel.

BONUS : LES MAJUSCULES

Et finalement, les majuscules. Pas de surprise, vous savez certainement que les majuscules signifient que vous haussez le ton, alors même si vous êtes pressés, prenez la peine d’écrire en minuscule pour éviter la confusion. Et si réellement, vous êtes en colère, prenez deux bonnes grandes respirations, faites le tour du carré, tournez vos doigts dix fois autour du clavier, et décrochez le téléphone.

Sinon, vous risquez de devoir aller vous expliquer à Tout le monde en parle. 😉

http://www.journaldemontreal.com/2016/02/28/marie-chantal-toupin-explique-pourquoi-elle-ecrit-en-caps-lock-sur-les-reseaux-sociaux

Sur ce, bonne rédaction!

 

Dédiée à l’accompagnement de marques et d’individus vers le succès grâce au marketing traditionnel et numérique, notamment les RP, les relations influenceurs, l’événementiel, les médias sociaux et l’élaboration de stratégies, mes dix ans d’expérience en relations publiques et marketing en agence me permettent d’offrir des stratégies pertinentes, robustes et performantes. Passionnée des relations publiques, des changements des médias numériques et des opportunités offertes par la technologie, j’ai la force d’apporter un regard stratégique améliorant la compétitivité de mes clients grâce à ma vivacité, mon esprit de collaboration et ma créativité.

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*